Politique européenne

mercredi 24 avril 2019

Etat de droit : la Commission a les mains liées

Hier, Frans Timmermans s’exprimait sur la situation de l’Etat de droit en Europe et les diverses procédures engagée au cours des cinq dernières années L’occasion pour le premier Vice-Président de la Commission européenne de dresser un bilan et d’annoncer la volonté de la Commission d’organiser un vaste débat autour de ce socle de valeurs européenne, maintes fois attaquées, au cours des prochaines semaines. La Commission a également décidé d’enregistrer officiellement une nouvelle initiative citoyenne sur le sujet, qui disposera d’un an pour recueillir 1 million de signatures dans au moins 7 pays différents pour être étudiée. Le commissaire a par ailleurs annoncé que des mesures concrètes sur des mécanismes de sauvegarde de l’état de droit et de prévention d’entraves seront présentés en juin prochain. Alors au-delà de cet effet d’annonce, quel bilan peut-on tirer du traitement de l’Etat de droit par la Commission Juncker ?

jeudi 4 avril 2019

Pages : 0 | 12 | 24 | 36 | 48 | 60 | 72 | 84 | 96 | ... | 1368