La dissuasion nucléaire française comme instrument de la sécurité de l'Europe ? - commentaires La dissuasion nucléaire française comme instrument de la sécurité de l'Europe ? 2008-05-05T16:27:25Z https://mobile.taurillon.org/La-dissuasion-nucleaire-francaise-comme-instrument-de-la-securite-de#comment4298 2008-05-05T16:27:25Z <p>Aux lendemains du référendum de mai 2005, le géopolitologue Alexandre Adler faisait - dans l'une de ses chroniques publiées alors dans le quotidien « le Figaro » - la suggestion suivante pour relancer l'Europe de la défense (et relancer l'Europe tout court...) :</p> <p>Qu'un officier de liaison européen (il avait précisé "allemand") soit systématiquement invité dans nos SNLE (i.e : « Sous-marins Nucléaires Lanceurs d'Engins » : unités porteuses de missiles à longue portée, eux-mêmes porteurs d'armes atomiques...) (à ne pas confondre avec nos sous-marins - à propulsion - nucléaire(s) mais dôtés d'armes conventionnelles "classiques"...) pour y partager les clefs du feu nucléaire avec l'officier commandant de bord... Bref : faire en sorte que nos partenaires européens tiennent - eux aussi - le manche du "parapluie" censé les protéger.</p> <p>Objectif : poursuivre l'intégration politique en mutualisant les moyens militaires ; ce "premier geste" devant - d'après Adler lui-même - trouver un prolongement militaro-diplomatique dans la mise en place d'un Etat-major européen dévolu à cette seule question "nucléaire" (et un prolongement politique dans la mise en place d'une future « FrançAllemagne » : prochaine fusion institutionnelle et politique des deux Etats concernés...) (et nouvel "avatar" - façon "noyau dur" - sur le thème de l' "avant-garde"...).</p> La dissuasion nucléaire française comme instrument de la sécurité de l'Europe ? 2008-05-02T15:35:15Z https://mobile.taurillon.org/La-dissuasion-nucleaire-francaise-comme-instrument-de-la-securite-de#comment4289 2008-05-02T15:35:15Z <p>Tu es beaucoup trop pessimiste, ne crois tu pas qu'il s'agit en fait d'une suggestion de M. Sarkozy de partager les bombes nucléaires françaises (tout comme nous vendons des centrales nucléaires) ? Je propose que nous répartissions notre arsenal proportionnellement au nombre de voix attribuées à chaque Etat membre au moment du traité de Nice, ainsi, aux prochaines réunions du Conseil de l'Europe et/ou du Conseil de l'Union, chaque Etat restera rivé sur ses positions, prêt à appuyer sur le champignon magique ! Quelle perspective réjouissante ! En tout cas, le discours de Cherbourg souligne toutes les contradictions du chef de l'Etat : construire une Europe de la défense, tout en affirmant le maintien d'une dissuasion nucléaire française sensée servir de parapluie au continent européen, tout en réintégrant le commandement de l'OTAN, tout en mettant en avant des coopérations renforcées... c'est encore plus facile que la quadrature du cercle ! Nous sommes encore très loin d'une défense européenne établie sur la base d'un modèle fédéral...</p>