Eppure è così semplice - commentaires Eppure è così semplice 2014-06-05T17:20:41Z https://mobile.taurillon.org/eppure-e-cosi-semplice#comment19994 2014-06-05T17:20:41Z <p>Note</p> <p>[1] Ludwig Dehio, Gleichgewicht order Hegemonie, Krefelde, 1948, Sherpe.</p> <p>[2] Segio Pistone, L'integrazione europea, uno schizzo storico, Torino, 1999, Utet, p. 24 [3] il ne faut pas oublier que dans un premier temps ont reprochait au Marché commun d`être un marché vide dans lequel seulement se promenaient d`un État à l`autre des entreprises américaines : les seules à même d`un profiter.</p> <p>[4]voir aussi, Guido Piovene, L`Europa semilibera, 1973, Mondadori, où il rappelle que la mise de la guerre froide c`était la péninsule européenne elle-même (ibidem p. 355).</p> <p>[5] Gianni De Michelis (ancien ministre italien des Affaires étrangères), La lunga ombra di Yalta, 2003, Venezia, Marsilio p. 101</p> <p>[6] Voir : 1992 Traité de Maastricht, et 2001 introduction de l'Euro</p> <p>[7] Fareed Zakaria, Le monde post-américan 2011, Paris, Perrin, p. 13</p> <p>[8] Ibidem, p. 23</p> <p>[9] Darou Acemoglu et James Robinson, Perché le nazioni falliscono, 2012, Milano, Il saggiatore, p. 456</p> Eppure è così semplice 2014-06-05T17:18:53Z https://mobile.taurillon.org/eppure-e-cosi-semplice#comment19993 2014-06-05T17:18:53Z <p>Parte III</p> <p>En 1972 la crise du système monétaire international de Bretton Woods et du gold dollar standard rends nécessaire pour préserver les systèmes des échanges intraeuropéens de doter la péninsule de pouvoirs et compétences en matière économique.</p> <p>En 1989 l' effondrement de l' URSS conduit d`un côté à la réunification de l' Allemagne et d' une autre coté à la création d'une monnaie européenne unique (ceci dans le cadre d' un échange : la réunification de l`Allemagne contre adoptions du mark allemand pour monnaie[5] unique[6]). Les Allemands échangeront leurs marks 1 à 1 contre l`Euro.</p> <p>La guerre froide avec l'effondrement de l' URSS rend l`objectif initial dépassé, mais de nouveaux problèmes se posent. Après la crise financière globale qui a gravement touché les États-Unis, peut encore le dollar qui de suroît n`est plus convertible en or - continuer à jouer le rôle de devise de référence ?</p> <p>Sur le plan économique et monétaire[7], « (alors que c'était vraiment le cas en 1945) » seulement pour le dollar « il y a désormais plusieurs joueurs importants », comme « la nature de la devise internationale de référence définit le jeu. Si c`est la monnaie d`un seul alors il y a Le Joueur et les autres sont secondaires. Si c' est un panier de devises, alors il y a LES Joueurs (ceux dont la monnaie compose le panier de devises) et il y a les autres. »[8]</p> <p>Ce sera la Péninsule européenne qui pourra jouer le jeu dans le monde d'après la crise financière, pas les Etats européennes. Que pourrait la France ou l`Italie avec 65 millions d'habitants chacun par rapport à des États de 300 à 1.500 millions d'habitants ?</p> <p>Cela ne veut pas dire que les intérêts des tous les États membres ne doit pas être pris en considération lors de la prise des décisions. L`organisation internationale des Etats européens se devra d'être de type inclusif, pluraliste et de respecter l'Etat de droit pour que les bénéfices de l'économie soient repartis entre toutes ses élites et pas seulement entre certaines[9]</p> Eppure è così semplice 2014-06-05T16:42:19Z https://mobile.taurillon.org/eppure-e-cosi-semplice#comment19992 2014-06-05T16:42:19Z <p>partie II</p> <p>En bref, l`organisation internationale des États européens avait pour objectif d`apporter une contribution à la solution aux problèmes de politique de la défense, de la politique étrangère et aussi de la politique économique que chaque État européen individuellement ne pouvaient plus affronter : en effet à partir de 1945, le vieux conflit entre Allemagne et France, avait été remplacé par un conflit global entre USA et URSS avec les États européens en position de satellites des États-Unis. Les puissances européennes n`étaient plus en position de pouvoir assumer des initiatives stratégiques en de hors de lignes fixées par les deux grands puissances[4]. Cependant, par rapport à la structure rigidement confédérale de l`OEDE et du Conseil de l' Europe, l`organisation internationale qui encadrait les rapports internationaux des États européens présentait des éléments fédéraux par exemple : 1) La Commission avec son rôle indépendant des gouvernements, 2) l`efficacité directe des actes normatifs (les lois européennes, pudiquement appelées règlements ; 3) la règle du vote à la majorité qualifiée du Conseil, 4) l`institution d'une Cour de Justice chargée de l`interprétation préjudicielle unique du droit européen. Par contre cette organisation ne prévoyait pas des normes en matière de paiements internationaux (car à l'époque il existait un système de change basé sur la convertibilité du dollar en or et le fonds monétaire international) et de circulations de capitaux. Seulement les paiements étaient libéralisés, mais dans la mesure nécessaire à assurer la libre circulation des travailleurs, des marchandises et des services.</p> <p>Cette fédération embryonnaire mettait aussi en pratique les idées très rationalistes exprimées par Kant dans ses ouvrages. Ce qui permettait d' expérimenter leur efficacité dans le monde de tous le jour.</p> <p>Ces objectifs qui n`étaient principalement économiques, à four et à mesure, ont évolué, au jour le jour, en suivant les circonstances politiques.</p> Eppure è così semplice 2014-06-05T16:35:56Z https://mobile.taurillon.org/eppure-e-cosi-semplice#comment19991 2014-06-05T16:35:56Z <p>Parti 1. Pour bien comprendre les enjeux et donner la bonne réponse il faut rappler les raisons qui ont conduit en origines à l'institution d`une Union européenne et donc quels sont les buts auxquels elle doit répondre.</p> <p>Ces buts n`étaient pas économiques, mais surtout politiques soit :</p> <p>Servir à la politique étrangère des États-Unis (qui avaient gagné la IIe guerre mondiale) dans leur confrontation froide avec l`URSS : Les États-Unis avaient besoin à cette époque que la péninsule européenne[1] s`exprime dans les relations internationales en délaissant l`ancien système de l' équilibre de puissance (qui avait donné lieu a plusieurs conflits civils entre les Etat de la Pénisule européenne), mais a une organisation de ces relations qui puisse assurer la paix (et aussi – mais en deuxième ressort - le développement et la reconstruction des économies des états qui, en effet, avaient perdu la Deuxième Guerre mondiale, dans lesquels il faut y insérer pas seulement l'Allemagne, mais aussi la France et le Royaume-Uni). Il ne faut pas oublier que les aides du Plan Marchall étaient conditionnés à mise en route d`une forte coopération entre les Etats européens[2]) ; Associer à ce processus les plus d`États possible : c`est la raison pour laquelle aux groupes des États visés par le « pacte de Bruxelles » (1948) : (Royaume-Uni, France, Belgique, Pays-Bas, Luxembourg) le processus continua en y associant l`Allemagne et l`Italie (ce qui avait aussi l`avantage de souder l' État italien qui à cette époque était en équilibre instable entre gauche communiste et droite philoatlantique au deuxième champ).</p>