Tirez profit de cet élan pour la démocratie européenne !

, par Malte Steuber, traduit par Isabelle Reuter

Toutes les versions de cet article : [Deutsch] [français]

Tirez profit de cet élan pour la démocratie européenne !

Le visage que va prendre l’Europe durant les cinq prochaines années dépend non seulement du Parlement européen, mais aussi en grande partie des chefs d’État ou de gouvernement. Malte Steuber, président fédéral des Jeunes Européens Fédéralistes – Allemagne (JEF), s’adresse à eux dans cette « Lettre à l’Europe » et revendique des décisions politiques courageuses en matière de démocratie européenne.

Chers chefs d’État ou de gouvernement membre de l’Union européenne, Plus de 50% des citoyens européens se sont récemment rendus aux urnes pour élire un nouveau Parlement, qui se révèle être majoritairement pro-européen. Le taux de participation des jeunes a augmenté, beaucoup d’États membres ont connu une réelle campagne électorale européenne, ce qui n’était plus arrivé depuis longtemps, tandis que dans certains États, des partis prônant une vision claire et positive de la coopération européenne ont remporté la victoire.

Oui, le Parlement européen émerge de ces élections plus fragmenté, mais les électeurs lui ont clairement indiqué leur priorités. Même si dans certains États, des partis nationalistes, populistes et parfois d’extrême droite ont pu récolter un maximum de voix et même si nous devons avoir conscience que notre continent est politiquement et socialement divisé, les citoyens européens ont dans l’ensemble indiqué que tant la démocratie européenne que son orientation politique sont des éléments importants pour eux.

Lors des élections européennes, c’est certes le Parlement européen qui a été directement élu, mais il ressort des élections domestiques (au cours desquelles le taux de participation et les thèmes européens abordés sont autant de raisons de se réjouir) un regard sur l’Europe malheureusement essentiellement national, alors qu’il pourrait être dirigé vers le système électoral européen et vers la transparence. C’est pourquoi le destinataire des élections et de cette lettre n’est pas uniquement le Parlement européen.

C’est à la fois un jeune, un fédéraliste, un européen, un activiste pro-européen et le président d’une association ayant, comme nombre d’autres acteurs, tout donné pour ces élections européennes, qui s’adresse aujourd’hui à vous pour vous dire clairement :

S’il vous plaît, tirez profit de cet élan pour la démocratie européenne.

Proposez un des Spitzenkandidat comme prochain président de la Commission. N’en débattez pas en vous opposant au Parlement européen, mais bien à ses côtés, sur la base de la nouvelle répartition des sièges. Il serait en effet difficile d’agir autrement, étant donné que ces candidats ont permis de récolter des voix et de mobiliser les foules partout en Europe. Travaillez main dans la main avec le Parlement pour lancer les réformes dont l’Union européenne a besoin. Les jeunes se sont justement rendus aux urnes, car ils approuvent l’idée de l’Union européenne mais réclament des changements de toute urgence. Un signal qui ne peut être ignoré, sous peine de voir naître une nouvelle acrimonie aigue envers l’Europe et la politique.

Toujours en collaborant avec le Parlement européen, emparez-vous en toute transparence des thèmes qui ont joué, dans toute l’Union européenne, un rôle majeur lors des élections, à savoir la démocratie et l’État de droit, les questions sociales, climatiques, économiques, l’asile et la migration. Le Parlement européen récemment élu est le dernier qui puisse encore suffisamment améliorer la politique européenne pour faire en sorte que le taux de participation aux prochaines élections demeure élevé et que l’Union européenne soit à nouveau bénéfique à chaque citoyen européen. Lors d’un sondage mené avant les élections européennes, plus de la moitié des interrogés ont avoué qu’une désintégration de l’UE dans les prochaines décennies était à leurs yeux possible. Pourtant, ils sont ensuite allés voter et ont majoritairement soutenu la cohésion de l’Union européenne. Or, dans le sud et l’est de l’Europe, pour ne prendre comme exemple que le taux de chômage des jeunes, tous les citoyens n’ont pas encore bénéficié des avantages que l’Union européenne apporte. Il ne serait pas seulement imprudent de laisser sans réponse cet appel à une amélioration de l’UE : cette erreur porterait également un coup fatal à la confiance en la coopération européenne.

Discutez également des réformes et des sujets abordés en toute transparence, grâce à des trilogues transparents, à la diffusion en direct des réunions du Conseil et à un engagement en faveur de la transparence au niveau européen. Sans cela, le Parlement pourrait être accusé d’inertie, lui qui semble actuellement bien décidé à se charger de mener les réformes européennes. Celles et ceux qui pensent et agissent pour l’Europe risqueraient aussi d’en payer le prix.

Prenez donc ces élections européennes, la mobilisation des citoyens de l’UE et les résultats majoritairement pro-européens comme une bonne occasion pour faire les démarches courageuses et de grande envergure nécessaires au rétablissement et à l’élargissement de l’unité en Europe. Les élections ont montré que vous pouvez compter sur une société civile impliquée et pro-européenne, qui apporte son soutien à ceux parmi vous dont la politique n’est pas populiste, eurosceptique, nationaliste ou encore menaçante envers l’État de droit. Vous pouvez compter sur nous pour jouer notre rôle lorsqu’il s’agira de rendre les décisions politiques européennes compréhensibles et tangibles. S’il vous plaît, tirez profit de cet élan.

Cordialement,

Malte Steuber

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom